En 2018, Khadija et Seifeddine lancent HawKar, une stratup tunisienne bien décidée à redonner leur indépendance aux personnes à mobilité réduite. Avec pour objectif de commercialiser leur premier véhicule en 2020!

Seules les personnes qui en pâtissent au quotidien savent à quel point nos infrastructures sont extrêmement mal adaptées aux handicapés moteur. Khadija Jallouli est elle-même une personne à mobilité réduite, qui a toujours eu beaucoup de mal à jouir totalement de son indépendance et sa liberté de mouvement.

En effet, les services et les équipement prévus pour ce genre de conditions sont quasi-inexistantes. Et c’est donc tout naturellement qu’à la fin de ses études, Khadija s’est donné pour mission de s’attaquer au problème de la mobilité. Un défi de taille, dans lequel l’accompagne son collègue et ami Seifeddine Aïssa, ingénieur en mécatronique.

Khadija Jallouli présente HawKar

Electrique, abordable et adapté!

Ensemble, Khadija et Seifeddine fondent la startup HawKar en 2018. Avec pour ambition de commercialiser un véhicule électrique abordable et facilement accessible aux personnes en chaise roulante. Avec sa portière arrière qui s’ouvre verticalement, il personne au fauteuil de presque s’imbriquer dans le véhicule.

La HawKar sera également “équipée d’un système d’aide à la conduite qui permet de s’adapter à différents types de handicap physique. Ce véhicule est aussi compact. On peut même le garer perpendiculairement au trottoir pour que le conducteur puisse se retrouver directement sur la chaussée à sa sortie du véhicule”, précise la co-fondatrice.

Encore un demi-million d’euros!

Depuis, l’idée a fait son petit bout de chemin. Elle a même été très favorablement accueillie dans les différentes rencontres où elle a été présentée, de Casablanca à Boston, jusqu’à la Silicon Valley! La jeune startup a désormais pour but de vendre ses premiers véhicules à l’horizon 2020. En commençant naturellement par l’Afrique et la région MENA.

Selon le site StartupBRICS, le projet HawKar a levé environ 48 720 € répartis en don, subvention et accompagnement technique. Khadija Jallouli et Seifeddine Aïssa ont encore besoin de 525 100 € pour mener à bien leur projet dans les meilleures conditions.

La co-fondatrice de HawKar au QG de Tesla
L’équipe de HawKar en plein travail! (© Photo Startupbrics.com)

Author

Write A Comment

Ne rate plus aucun kif!

Reste à l'affût des nouvelles adresses et des bonnes nouvelles, reçois-les directement sur ton mail !
YALLA!
close-link